Archives de catégorie : Non classé

Efficacité de l’hypnose dans le processus du deuil

Confronté au décès d’un être proche, nous sommes confronté.e.s à surmonter cette étape par ce que l’on nomme le deuil.  

Peut-être bien qu’on fait plutôt son deuil lorsqu’on accepte l’idée que la perte qu’on subit nous fait changer, possiblement pour toujours.

Peut-être que l’expérience du deuil tient au fait de consentir à passer par une transformation dont on ne peut anticiper le résultat final. Il y a le fait de perdre, mais aussi l’effet transformateur de la perte, et cela, on ne le mesure pas plus qu’on ne le planifie.

La relation que nous continuons de nouer avec nos morts nécessite un autre cheminement.

L’hypnose permet à l’inconscient de comprendre ce qui s’est passé, d’accepter ce changement et surtout d’agir dans nos relations avec nos morts.

L’hypnose permet aux personnes de prendre conscience de leurs ressources, d’entrevoir de nouvelles perspectives et de transformer la relation au défunt dans une perspective plus apaisée.

La culpabilité, la colère, la tristesse ou la peur peuvent bloquer  un processus de deuil.

Parfois une seule séance est suffisante, d’autres fois, plusieurs séances sont nécessaires. La thérapie est un processus de reconstruction.

Pour aller plus loin, voici un podcast où j’apporte ma réflexion sur le sujet des rites funéraires

https://podcast.ausha.co/fleur-de-cactus/chapitre-deux-le-pouvoir-du-rite-funeraire

Modifier

Traumatisme et Hypnose

Le trauma provoque un état de sidération. Tout s’arrête, on rentre dans une impasse. Le temps se fige, la douleur demeure vive, à vif.

Que pouvons-nous faire?

Parler et réfléchir à son traumatisme ne suffit pas pour retrouver le mouvement de la vie.

Plusieurs personnes, suivies depuis nombreuses années, restent toujours bloquées dans un processus infernal de répétition des traumas.

L’hypnose au contraire, propose de terminer ce mouvement de défense pour en émerger. Lorsque la  transe met en scène le trauma, elle le convoque dans le corps, elle le met au centre, et le permet de se dissoudre simplement, sans rien faire…

Le trauma nous paralyse et nous fait perdre le mouvement  mais le but de la vie est de bouger…