Hypnose

J’ai pris la décision d’intégrer l’Hypnose à ma pratique pour les raisons suivantes:

  • la parole, la compréhension et la volonté ne suffisent pas pour guérir. On peut continuer  à aller mal, même en comprenant pourquoi.
  • L’hypnose convoque la personne dans sa globalité, une personne qui n’est plus réduite à son cerveau qui raisonne. Elle prend en compte tout ce qui tient à son corps, un corps relié à un entourage, à un environnement et à une culture.
  • c’est une pratique d’ouverture à l’univers sensoriel qui permet d’effacer les troubles physiques et les souffrances mentales (dépression, troubles anxieux, manque de confiance en soi, pensées négatives, ruminations, stress…)

L‘hypnothérapie renverse la logique de la guérison par la compréhension, elle  suppose en amont le problème résolu. On fait d’abord et on comprend ensuite. On adopte dès le début une position qui fera disparaître le problème. Quelqu’un qui ne cherche plus rien, n’attend plus rien, devient disponible et s’ouvre à quelque chose d’autre.

La force du vivant humain est avant tout une fonction relationnelle investie dans un corps, une relation de corps à corps, et non pas une relation de pensée à pensée.  Sans rien faire de particulier, sans s’arrêter à aucune pensée, aucun sentiment, aucune sensation… On se contente de mettre en mouvement une disponibilité qui est déjà une capacité de changement.(F Roustang)

Efficacité de l’hypnose dans le processus du deuil

Confronté au décès d’un être proche, chacun d’entre nous est amené à surmonter cette étape difficile de la vie par ce que l’on nomme le deuil. Le processus courant du « travail du deuil » nous inviterait à passer par différentes étapes pour permettre de transformer notre relation avec nos défunts en simples souvenirs. Cependant, la relation que nous continuons de nouer avec nos morts nécessite un autre cheminement.

La psychanalyse renforcée par les outils de l’hypnose peut alors devenir déterminante pour accompagner la personne en deuil dans son processus de reconstruction.

Mon rôle d’hypnothérapeute est donc d’accompagner la personne à entrevoir de nouvelles perspectives, de cheminer vers l’acceptation de la réalité du décès et de transformer sa relation au défunt dans une perspective plus apaisée.

La culpabilité, la colère, la tristesse ou la peur peuvent être un véritable handicap dans un processus de deuil. L’hypnose permet aux personnes de prendre conscience de leurs ressources et de retrouver confiance en soi. Cette thérapie est aussi un excellent moyen de mettre durablement en repos son esprit. Elle va donc aider à cicatriser de façon plus saine et moins douloureuse.

Durant la séance, je retisse la communication avec le défunt, de manière appropriée. Tout dépend de l’histoire, des perceptions et de croyances de chacun. Ce qui compte c’est la transformation et la nouvelle situation qui advient.

Parfois une seule séance est suffisante, d’autres fois, plusieurs séances sont nécessaires. Nonobstant, l’hypnose permet à notre inconscient de comprendre ce qui s’est passé, d’accepter ce changement et surtout d’agir dans nos relations avec nos morts.

Résultat de recherche d'images pour "image montgolfière"